La capitale du nougat dans la Drôme

Quand on évoque le nom de la commune Montélimar dans le département de la Drome, on a tout de suite en tête la fabrication d’une confiserie particulière. En effet, comme la tour Eiffel est à Paris, l’ambiance estivale est à la côte d’Azur, le savon est à Marseille ou encore le surf est à Biarritz, le nougat, lui est à Montélimar. Cette cité est même surnommée la capitale du nougat de la Drome. On y fabrique les meilleurs nougats du pays depuis plusieurs générations et on allie donc la ville à cette confiserie.

Le nougat de Montélimar

Il s’agit d’une spécialité locale qui doit son existence à l’apiculture et la culture de l’amandier dans la région. En effet, les amandes et le miel sont les deux premiers ingrédients de base qui donnent le gout particulier du nougat de Montélimar. On ajoute ensuite du sucre et de blancs d’œufs montés en neige pour donner naissance à ce produit. Depuis des années, les producteurs du nougat ont diversifié leurs produits. Désormais, on peut gouter au nougat aux plantes (lavande etc.), au nougat au chocolat, au nougat aux fruits confits (châtaigne, myrtilles, citron, cedra, figue, fraises, orange, noix etc.) et bien d’autres variétés.

Depuis 2003, le syndicat des nougatiers dispose d’une certification leur permettant d’utiliser exclusivement la dénomination géographique « nougat de Montélimar ». Ils sont une douzaine dans la ville à être toujours actifs. Ils produisent environ 4 500 tonnes de nougats. Cette confiserie donne du travail à plus de 300 personnes dans la cité.

L’histoire du nougat de Montélimar

Selon les histoires, les premiers nougatiers de Montélimar héritaient leur savoir des arabes, italiens et catalans qui passaient dans la zone vers le Xe siècle. Cette confiserie est ensuite attestée dans la ville depuis 1701. Il fait partie de la tradition des 13 desserts de Noel en Provence. Au XXe siècle, Emile Loubet maire de la ville a fait une promotion du nougat, ce qui a encore fait plus connaitre ce produit. Plusieurs années plus tard, l’ouverture de la cité grâce aux routes et autoroutes n’ont fait qu’accroitre la notoriété de la confiserie. Mais cela a surtout boosté sa commercialisation à travers toute la région, tout le pays et même dans des destinations étrangères.

Mis à jour le

©2018 Drome des collines